Cinéma jeunesse: le Québec en vedette à Paris

Spread the love

 

Le tournage du film La Guerre des tuques,... (Photo Michel Gravel, archives La Presse)

 

Le tournage du film La Guerre des tuques, à Baie Saint-Paul, en 1984.

Les cinéastes québécois Frédéric Back, Co Hoedeman, André Melançon, Norman McLaren et plusieurs autres sont actuellement en vedette de la 9e édition de l’événement Mon premier festival, consacré au cinéma jeunesse, de Paris.

L’événement, qui s’est ouvert mercredi avec la présentation du film français Belle et Sébastien, se poursuit jusqu’à mardi. La programmation, principalement destinée aux 4 à 12 ans, comprend une section nommée «Le Québec à l’honneur». À l’intérieur de celle-ci, on retrouve des titres tels La guerre des tuques d’André Melançon, Le château de sable de Co Hoedeman, L’homme qui plantait des arbres de Frédéric Back et plusieurs autres.

Dans la section «Avant-premières», on remarque aussi la présence des longs métrages Dolly Parton, ma mère et moi de Tara Johns et Le journal d’Aurélie Laflamme de Christian Laurence. Le film d’animation Le jour des corneilles, une coproduction France/Québec, est aussi inscrit dans la section «Et pourquoi pas?»

Les oeuvres de plusieurs autres cinéastes internationaux bien connus tels Sylvain Chomet, Tim Burton, Charlie Chaplin, François Truffaut et Jafar Panahi font partie de cette 9e édition.

Mon premier festival consacre enfin un hommage au réalisateur Jacques Tati (1907-1982) considéré par d’aucuns comme le cinéaste français ayant signé le retour du burlesque dans l’Hexagone.

source : http://www.lapresse.ca/cinema/festivals-de-cinema/201310/27/01-4704185-cinema-jeunesse-le-quebec-en-vedette-a-paris.php

Max

Monsieur BOUFFARD, formateur WordPress je suis éditeur, auteur et fondateur du site MonsieurBOUFFARD.com. Conférencier lors des WordCamp Paris 2013 & 2015 ainsi qu'au WP Tech Nantes 2014, je vous propose plus de 400 articles & tutoriaux à propos de l'actualité Canadiennes et Internationnal, mes trucs & astuces mais aussi des coups de gueule...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.