Consommation alléguée de crack La police a la vidéo compromettante de Ford

Spread the love
La police de Toronto détient la vidéo du maire de Toronto, Rob Ford, concernant sa présumée consommation de crack, a affirmé le chef de police Bill Blair, jeudi.


Bill Blair a affirmé en conférence de presse que la vidéo «concorde avec ce qu’ont déjà rapporté les médias» qui avaient révélé l’existence d’une vidéo où on pourrait voir Rob Ford en train de fumer du crack.

Le chef de la police de Toronto a mentionné qu’on peut voir le maire de Toronto dans la vidéo récupérée il y a une semaine.

Rob Ford a tenu un court point de presse (Photo Reuters)

 Questionné à savoir s’il avait été choqué par le contenu de cette vidéo, Bill Blair a dit qu’«en tant que citoyen de Toronto, j’ai été déçu».

«Je sais que c’est une question traumatisante pour les citoyens de cette ville et pour la réputation de cette ville (Toronto)». Le chef de police n’a toutefois pas voulu en dire davantage sur le contenu de la vidéo.

 

Malgré ce nouveau rebondissement dans cette affaire, Rob Ford a réagi brièvement en disant «qu’il n’a aucune raison de démissionner». Il a dit qu’il ne pouvait en dire plus parce que l’affaire a été saisie par la justice.

Les images ont été recouvrées d’un disque dur saisi par la police, le 13 juin, dans lequel de nombreux dossiers qui avaient été effacés ont pu être récupérés par la division de l’informatique de la police de Toronto, a précisé le chef Blair.

Des documents de cour rendus publics jeudi révèlent des détails sur une opération de surveillance à l’endroit du maire Ford. Les enquêteurs ont fouillé dans ses ordures, et des employés du maire ont été interrogés.

Malgré ces révélations, la province ne peut pas démettre le maire de Toronto. La ministre des Affaires municipales de l’Ontario, Linda Jeffrey, a mentionné que rien ne peut être fait tant qu’un élu n’est pas condamné au criminel.

«La province n’a pas le pouvoir de démettre qui que ce soit. Une condamnation est nécessaire», a-t-elle dit.

En mai, le site web américain Gawker.com a publié un article alléguant qu’on lui a proposé une vidéo de M. Ford «fumant du crack», et que les propriétaires torontois de la vidéo exigeaient 100 000 $ en retour des images.

Deux journalistes du Toronto Star avaient ensuite affirmé avoir vu la présumée vidéo plus tôt au mois de mai. Ils soutenaient que le maire Ford y apparaissait bel et bien. Ils affirmaient que des revendeurs de drogues tentaient de vendre les images.

Le maire de Toronto, Rob Ford, avait nié avoir consommé du crack. Il avait qualifié de «ridicules» ces allégations. La vidéo n’avait jamais été retrouvée par la suite. En août, le controversé maire de Toronto Rob Ford avait admis aux journalistes avoir déjà fumé «pas mal» de marijuana.

Un proche de Ford arrêté

La police de Toronto a aussi confirmé, jeudi, l’arrestation de Sandro Lisi, un ami et chauffeur occasionnel du maire Ford. Lisi a été accusé d’extorsion. Lisi avait eu d’autres démêlés avec la justice.

Rob Ford est d’ailleurs dans l’eau chaude depuis qu’une lettre favorable envers Lisi, écrite par M. Ford, a été rendue publique lors d’une audience sur peine au mois de juin.

Sandro Lisi avait été condamné pour avoir menacé de mort son amie de cœur. Lisi a porté le verdict en appel. Il est cependant en libération conditionnelle en lien avec des accusations de trafic de marijuana.

Un ami de Lisi, qui a demandé l’anonymat, a indiqué à l’Agence QMI que Lisi et un autre homme ont tenté de récupérer la vidéo montrant présumément le maire Ford en train de fumer du crack. Leurs tentatives auraient échoué.

 

http://tvanouvelles.ca/lcn/infos/regional/autresregions/archives/2013/10/20131031-114520.html

Max

Monsieur BOUFFARD, formateur WordPress je suis éditeur, auteur et fondateur du site MonsieurBOUFFARD.com. Conférencier lors des WordCamp Paris 2013 & 2015 ainsi qu'au WP Tech Nantes 2014, je vous propose plus de 400 articles & tutoriaux à propos de l'actualité Canadiennes et Internationnal, mes trucs & astuces mais aussi des coups de gueule...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.