Le secret révélé: une météorite écrasée en cause

Spread the love

 

Cratère Sept-Îles

Un échantillon de roche prélevé en 2010 permet de conclure à l’impact d’une météorite au large de Sept-Îles.

Les caractéristiques du cratère intéressent de nombreux scientifiques à travers le monde.

Le cratère Corossol, du nom d’un navire ayant sombré au large de Sept-Îles, est situé à 40 m sous le niveau de la mer. Il s’agit ni plus ni moins d’un trou avec une protubérance en son centre.

Lors de sa découverte par les Services hydrographiques du Canada en 2001, plusieurs hypothèses avaient été soulevées : traces d’un ancien volcan, d’une météorite ou d’un phénomène géologique particulier. Mais l’analyse d’un échantillon permet de tirer une conclusion claire. Une météorite est bel et bien tombée près de Sept-Îles.

«Il y a des espèces de gouttes qui indiquent clairement la fusion d’un minéral, a expliqué Guillaume St-Onge de l’Institut des sciences de la mer à Rimouski. Ça prend des températures extrêmement élevées pour créer ce genre de fusion. On ne retrouve pas ces températures dans la formation de roche sédimentaire normale.»

Les recherches menées par un groupe de scientifiques dont fait partie Guillaume St-Onge ont permis d’évaluer très approximativement l’âge du cratère. L’impact serait survenu il y a de 2,6 à 470 millions d’années. Le cratère est bien conservé, et bien qu’il soit situé sous l’eau, il est relativement accessible. La découverte intéresse les scientifiques de partout dans le monde.

«Ils sont très intéressés puisqu’ils le trouvent petit en taille pour avoir des anneaux concentriques et un dôme surélevé au centre, a ajouté Guillaume St-Onge. Ça laisse présager de belles collaborations futures. Ces collaborations seront importantes pour aller forer directement dans la structure.»

En effet, le prélèvement d’autres échantillons de roches au cours des prochaines années permettra de dater de façon précise la formation du cratère.

Mais déjà, les premières analyses permettent de rejeter une hypothèse avancée récemment par des scientifiques américains. Ils avaient associé ce cratère à une baisse importante des températures survenue il y a 12 000 ans qui a entraîné la disparition des grands mammifères d’Amérique du Nord.

Le cratère du Corrosol cache donc encore beaucoup de secrets. Mais ses caractéristiques particulières et l’intérêt qu’il suscite auprès des scientifiques permettront sûrement de pousser davantage la recherche et de faire un lien entre la chute de la météorite et des changements climatiques passés.

source : http://www.journaldemontreal.com/2013/10/26/le-secret-revele-une-meteorite-ecrasee-en-cause

Max

Monsieur BOUFFARD, formateur WordPress je suis éditeur, auteur et fondateur du site MonsieurBOUFFARD.com. Conférencier lors des WordCamp Paris 2013 & 2015 ainsi qu'au WP Tech Nantes 2014, je vous propose plus de 400 articles & tutoriaux à propos de l'actualité Canadiennes et Internationnal, mes trucs & astuces mais aussi des coups de gueule...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.